samedi 22 janvier 2011

Carnet de rien... and Angoulême by night!

Extrait de carnet... juste comme ça.
LE festival d'Angoulême approche. Chaque année, maintenant que je suis passée de l'autre côté, ça me fait toujours un peu drôle cette grande messe de la bd.
 Dans un sens c'est un peu "notre" moment, et de l'autre ça semble complètement incompatible avec un état de concentration et de création...   (Et avec une certaine hypersensibilité je dirais...)

Cela vient à un moment de l'année où j'aurais plus envie de conversations amicales ( de VRAIES conversations amicales) autour d'un thé que d'un bain de foule...
 En même temps à chaque fois c'est l'occasion de voir ou de revoir ceux que l'on  ne voit jamais, ceux qui habitent loin, ... et même les amis qui n'habitent pas si loin et que l'on ne croise pas plus que ça...

Et puis,  il y a les expositions, en  prendre pleins les yeux, se sentir poussée plus loin...

Finalement ce sacré festival ne se déroule jamais comme l'on croit qu'il va se passer, une bonne dose de monde ça fait quand même une bonne dose d'imprévus!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire